Relations de travail au port de Montréal : état de situation 

Auteur : Marie-Claude LeblancPublié le 10 février 2021

Le pdg de l’ACQ, Marc Cadieux, s’est entretenu à plusieurs reprises avec le président de l’Association des employeurs maritimes (AME), Michael Fratianni, afin de lui faire part de ses préoccupations et de nos transporteurs membres quant à la situation qui perdure au Port de Montréal.

M. Cadieux a également échangé avec le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), M. Michel Leblanc, qui avait pour sa part discuté avec d’autres organismes économiques tels que la Fédération des Chambres de commerce, Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), les Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ), etc. Nous avons tous convenu que le gouvernement fédéral devait intervenir le plus rapidement possible afin de résoudre les négociations qui en sont à plus d’une centaine de rencontres. 

Les dernières réunions de négociations se sont tenues les 6, 7 et 8 février derniers en présence d’un nouveau médiateur qui a été nommé par le gouvernement fédéral en la personne de Peter Simpson et d'une équipe chevronnée. Compte tenu que l’entente suspendant tous les moyens de pression est valable jusqu’au 21 mars prochain, la ministre fédérale du Travail, Mme Filomena Tassi, a exigé que se tienne un blitz de négociations au cours des 14 prochains jours et elle a demandé qu'on lui fasse rapport. 

Cette demande répond aux exigences des discussions tenues entre Messieurs Cadieux et Leblanc. 

Outre la ministre Tassi, les ministres Mélanie Joly (ministre du Développement économique), Catherine Mary McKenna (Environnement) et Omar Alghabra (Transports) ainsi que le  cabinet du ministre Rodriguez, ont tous été contactés par le regroupement économique, incluant l'ACQ. 

Le gouvernement du Québec, par l’entremise de son ministre de l’économie, Pierre Fitzgibon, s’est également dit préoccupé par l’enjeu économique que représente la situation au Port de Montréal. 

Considérant toutes les actions faites par le milieu économique, incluant les démarches de l’ACQ, nous croyons que toutes les pressions nécessaires sont mises en œuvre afin que le conflit qui perdure depuis plus d’un an se résoude. 

Rappelons que le pdg de l’ACQ avait témoigné en 2019 au Conseil canadien des services essentiels afin de faire reconnaître le Port comme service essentiel. 

L’ACQ suit la situation de très près et tiendra ses membres informés de tout développements. 

Contenu exclusif aux membres

Pour consulter ce contenu, vous devez être membre de l'Association du camionnage du Québec et vous connecter à votre compte. Vous n'êtes pas encore membre?

Découvrez tous les avantages de devenir membre de l'ACQ.Se connecter

Articles récents

Publicité
BANNIERE BROSSARD MARS 2021 (002)
Publicité
TransportRoutierAvril2020-728x90TransportRoutierAvril2020320X100