La place des femmes dans l'industrie du camionnage selon Karine A-Lambert, Conductrice de camions chez Kepa Transport

Auteur : Julien ArchambaultPublié le 16 mars 2022

Quand as-tu commencé à t'intéresser au camionnage? 

Je crois que depuis mon enfance, j'ai toujours eu une attention particulière pour les camions et tout ce qui roule. Tout ce que je touchais ou avec quoi je jouais était un camion, un autobus ou un autre véhicule. Même mon vélo était complice pour devenir ce que je voulais qu'il soit! En 2015-2016, je cherchais toujours ce que je ferais comme métier, mais j'étais certaine de faire un métier traditionnellement féminin, car les croyances de mon entourage étaient ainsi.

Quelle formation as-tu suivie? Qu'est-ce qui t'a intéressée le plus? 

Début 2016, j'ai eu la puce à l'oreille et mes ami(e)s m'ont encouragé à suivre la formation du Centre de formation en transport routier (CFTR) en Abitibi, à La Sarre de mi-avril à début octobre 2016.

Je suis entrée sur le marché du travail tout de suite à ma sortie de l'école. J'ai été intéressée par l'ensemble des cours, mais surtout par la conduite de camions!

J'étais déjà une grande adepte de la route. Du kilométrage, j'en ai mangé en voiture! Je me disais même : « tant qu'à y être, pourquoi pas conduire des camions et être payée pour faire toute cette route ! ». Dès le début des cours, je suis tombée en amour avec ce métier. Je réalise aujourd'hui que c'était un grand rêve d'enfance. En prenant action dans cette aventure, je me suis convaincue que j'étais à ma place, c'est un rêve devenu réalité! Chaque voyage que je fais est comme mon premier et j'adore autant mon métier que le premier jour.

Quand as-tu commencé comme conductrice de camions? Quel est ton territoire?

J'ai débuté en octobre 2016 pour des transports locaux / régionaux en Abitibi, et c'est toujours ce que je fais pour la compagnie Kepa Transport, à Val D'or. Ma run me permet de revenir chez moi tous les soirs. C'est exactement ce que je voulais pour pouvoir m'occuper de mon chien, pour avoir du temps libre et pour être disponible lorsque j'aurai une famille. 

Comment vois-tu ton avenir de conductrice de camions ou dans l'industrie du camionnage?

C'est ma passion, alors j'espère être sur la route le plus longtemps possible pour aider des centaines de gens à ravitailler leurs épiceries ou ailleurs! J'ai du plaisir à faire ce métier et je n'ai pas l'impression de travailler une seule journée, même après bientôt 6 ans derrière le volant. C'est un plaisir pour moi d'être sur la route et de permettre à des entreprises à poursuivre leurs activités. 

Qu’est-ce qui t'attire chez ton employeur?

Les valeurs de Kepa Transport et ce qu'ils apportent à leurs employés font que je me sens à ma place dans cette entreprise. C'est pourquoi j'y reste et que je continuerai le plus longtemps possible à servir les territoires avec passion et joie!

 Qu’est-ce que tu aimes / préfères de ton métier?

J'adore ma run, conduire et contempler la beauté de la nature en roulant. J'aime ce métier, car je suis seule et autonome dans le camion et je planifie ma journée en conséquence. J'adore aussi le travail d'équipe. Je pense que j'ai le meilleur des « bureaux » : apaisant et stimulant!

As-tu des conseils pour les femmes qui s’intéressent au domaine du camionnage?

Je leur conseille de foncer et de suivre leurs rêves. Il n'y a pas de secret, il suffit simplement de prendre action pour rendre son rêve réalité, d'aller vers ce qui te fait vibrer et de ne pas te laisser freiner par le jugement des autres. C'est d'y aller avec son cœur et de suivre ce qui nous passionne profondément, d'écouter sa voix intérieure et d'aller de l'avant en faisant fi des craintes. Autrement, vous risquez de regretter n'avoir pas suivi votre passion. Ce n'est pas un métier exclusif aux hommes. Dans ce métier, c'est la passion qui fait la force de notre équipe, autant au féminin qu'au masculin. Il n'y a rien qui peut arrêter une femme, encore moins une passion!

L’Association du camionnage du Québec est heureuse de présenter des portraits de femmes impliquées dans notre industrie. Avec le programme Conductrices de camions : objectif 10 % chapeauté par Camo-route, nous visons qu’au moins 10% de camionneuses constituent notre main-d’œuvre de demain.

Contenu exclusif aux membres

Pour consulter ce contenu, vous devez être membre de l'Association du camionnage du Québec et vous connecter à votre compte. Vous n'êtes pas encore membre?

Découvrez tous les avantages de devenir membre de l'ACQ.Se connecter

Articles récents

Publicité
banniere location brossard mai 2022300x250  Image
Publicité
TransportRoutierAvril2020-728x90TransportRoutierAvril2020320X100