Faits saillants du budget fédéral 2023-2024

Auteur : Frédérik FrançoisPublié le 30 mars 2023

« L’Association du camionnage du Québec a accueilli favorablement un certain nombre de mesures présentées dans le budget déposé par l'honorable Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances du Canada, mais déplore qu’aucune mention n’est faite sur la proposition de verser 26,3 M$ à Emploi et Développement social Canada qui avait été annoncée lors de l’énoncé économique de l’automne 2022 », relève d’entrée de jeu Marc Cadieux, président-directeur général.

Cet engagement avait été pris dans le cadre du lobby de l’ACQ et de l’Alliance canadienne du camionnage (ACC) afin que le gouvernement prenne des mesures plus rigoureuses contre les employeurs non conformes par l'intermédiaire d'ordonnances, d'amendes et de poursuites en vue de renforcer le Code canadien du travail.

« Depuis des années, l’ACQ travaille conjointement avec l’ACC dans le cadre du dossier Chaffeur inc. et nous exercerons un suivi sur cette absence dans le budget déposé cette semaine » ajoute Marc Cadieux.

Voici les faits saillants que l’ACQ a retenu pour ses membres :

Énergie propre

Le budget de 2023 propose de consacrer 80 G$ sur 10 ans sur un certain nombre de crédits d'impôt qui permettront de faciliter les investissements massifs dans les nouvelles technologies vertes. Par exemple, on y retrouve le crédit d'impôt à l'investissement dans l'électricité propre, le crédit d'impôt à l'investissement dans la fabrication de technologies propres ainsi que le crédit d'impôt à l'investissement dans l'hydrogène propre.

« L’ACQ salue l’instauration de tels crédits qui sont des mesures de haut niveau, mais regrette qu’il n’y ait toutefois pas d’aides directes proposées pour notre industrie, comme des subventions additionnelles à l’achat de telles technologies », souligne Marc Cadieux.

Soutien à la main-d’œuvre

Le budget de 2023 propose d’accorder 197,7 M$ en 2024-2025 au Programme de stages pratiques pour étudiants afin de continuer à créer des possibilités d’apprentissage de qualité intégrées au travail pour les étudiantes et les étudiants grâce à des partenariats entre les employeurs et les établissements d’enseignement postsecondaire.

« L’ACQ salue cette mesure qui permettra aux étudiants d’acquérir les compétences, l’éducation et l’expérience de travail nécessaires pour réussir leur transition vers la population active et tient à mentionner que cette initiative avait été rendue possible grâce à RH Camionnage Canada (RHCC), en collaboration avec les partenaires de tous les secteurs qui vont maintenant s’assurer que notre secteur bénéficie des nouveaux financements disponibles », ajoute Marc Cadieux.

Ententes de transfert relatives au marché du travail au Canada

Le budget de 2023 propose également d’investir 625 M$ supplémentaires en 2023-2024 dans les ententes de transfert relatives au marché du travail pour s’assurer que les Canadiens continuent d’avoir accès aux soutiens dont ils ont besoin pour obtenir leur prochain emploi.

Corridors commerciaux

Afin de renforcer davantage les systèmes de transport et l’infrastructure des chaînes d’approvisionnement du Canada, le budget de 2023 propose d’allouer un financement de 27,2 M$ sur cinq ans, à compter de 2023-2024, à Transports Canada en vue de l’établissement d’un bureau des chaînes d’approvisionnement des transports qui travaillera avec l’industrie et d’autres ordres de gouvernement pour intervenir lors de perturbations et mieux coordonner les mesures visant à renforcer la capacité, l’efficacité et la fiabilité de l’infrastructure de la chaîne d’approvisionnement des transports du Canada.

« L’ACQ est heureuse de constater que c’était l’une des recommandations dans le rapport national sur la chaîne d’approvisionnement auquel l’Association avait participé l’an dernier » commente Marc Cadieux.

Infrastructures

Finalement l’ACQ remarque que le budget 2023 aborde plusieurs investissements en infrastructures stratégiques sur le plan régional au Québec et dans la métropole :

  • Le budget de 2023 propose de verser 47,8 M$ sur 9 ans, à compter de 2023-2024, et 225,5 M$ en amortissement restant, à la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain pour le réaménagement de la partie fédérale de l’autoroute Bonaventure en boulevard urbain.
     
  • Le budget de 2023 propose également de verser 576,1 M$ sur 5 ans, à compter de 2023-2024, et 192,3 M$ en amortissement restant, à la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain pour l’exploitation, l’entretien et la réparation de ses infrastructures dans la région du Grand Montréal.

Contenu exclusif aux membres

Pour consulter ce contenu, vous devez être membre de l'Association du camionnage du Québec et vous connecter à votre compte. Vous n'êtes pas encore membre?

Découvrez tous les avantages de devenir membre de l'ACQ.Se connecter

Articles récents

Publicité
Banniere Location Brossard Janvier 2024
Publicité
LIFTOW_banner_carrefour-acq_320x100LIFTOW_banner_carrefour-acq_728x90