Budget provincial 2020-2021

Auteur : Frédérik FrançoisPublié le 11 mars 2020

Ce second budget du ministre des Finances, Éric Girard, prévoit une fois de plus le maintien de l’équilibre budgétaire sur l’horizon du cadre financier. De plus, l’objectif de réduction de la dette brute à 45 % du PIB sera atteint dès le 31 mars 2020 en se fixant à 43 %.

INFRASTRUCTURES

« L’Association du camionnage du Québec se réjouit de l’ajout de 15,1 milliards de dollars au Plan québécois des infrastructures 2020-2030 (PQI) qui s’élève maintenant à un sommet historique de 130,5 milliards de dollars. Ces sommes affectées aux investissements en infrastructures permettront de maintenir ou de générer des retombées économiques favorables aux activités des transporteurs routiers de marchandises de la province » commente Marc Cadieux, président-directeur général de l’Association.

Par résultante, le taux d'actifs routiers jugés en bon état pourrait passer de 60,8 %, en 2020, à 70,7 %, en 2030. Les bénéfices de cette action se feront sentir pendant de nombreuses années et contribueront à une croissance économique soutenue dans toutes les régions du Québec.

De plus, l'ACQ salue l'aide apportée aux municipalités pour l'entretien et l'amélioration du réseau routier local. En effet, les municipalités bénéficieront d'un soutien bonifié de 680 M$ sur dix ans pour l'entretien courant et préventif des routes locales :

  • un appui supplémentaire de 180,0 millions de dollars sur cinq ans pour l’entretien courant et préventif des routes locales, notamment pour le déneigement de la chaussée, la réfection du marquage et le remplacement des panneaux de signalisation;
  • des investissements additionnels de 500,0 millions de dollars, dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030, pour l’amélioration des routes, qui permettront de rehausser l’état global du réseau routier local et de réaliser des travaux ciblés dans les plans d’intervention municipaux.

 

MAIN-D’OEUVRE

« Le budget comporte peu de mesures visant à aider concrètement les industries à faire face à la pénurie de main-d'œuvre, qui ne fait que s'accélérer au fil des prochaines années. Cependant, l'Association accueille favorablement l’annonce d’un investissement de 212,7 millions de dollars pour mieux intégrer les personnes immigrantes et attirer des travailleurs étrangers qualifiés, faciliter l'intégration des personnes ayant des contraintes sévères à l'emploi et former la main-d'œuvre en entreprise. » précise Marc Cadieux.

« Le budget 2019-2020 comportait des mesures d'allégement fiscal et d'employabilité pour les personnes retraitées. Ces mesures, très bien accueillies par l'industrie, étaient cependant limitées aux PME et non suffisantes. Dans le cadre de la pénurie de main-d'œuvre que nous connaissons, le gouvernement du Québec devrait mettre en œuvre des discussions avec le gouvernement fédéral afin de coordonner une révision de la fiscalité de la retraite pour favoriser le retour en emploi des travailleurs expérimentés » ajoute Frédérik François, Conseiller, Affaires économiques et fiscales de l’Association.

 

ENVIRONNEMENT

Le plan de mise en œuvre de la Politique-cadre d'électrification et de lutte contre les changements climatiques s’appuiera sur des investissements de plus de 6,2 milliards de dollars. Les sommes annuelles consenties seront doublées par rapport à ce qui était prévu dans le Plan d'action 2013-2020. Ces investissements favoriseront la mise en œuvre de nombreuses mesures porteuses visant la réduction des émissions de GES et l’adaptation aux changements climatiques.

« Bien que ces mesures s'inscrivent dans l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur des transports et générer des retombées économiques pour le Québec, l’ACQ se désole de ne rien retrouver au sujet de la pérennité du Programme Écocamionnage qui se terminera le 31 décembre 2020. Depuis sa création, ce programme a permis d’éviter l’émission de près de 400 000 tonnes de gaz à effet de serre, ce qui en fait l’un des programmes les plus efficaces dans le domaine » commente Marc Cadieux.

L’Association est cependant très confiante que le gouvernement est sensible et convaincu des effets positifs de ce programme et que de nouveaux développements et annonces seront à venir au cours des prochains mois pour son renouvellement.

 

PRODUCTIVITÉ ET COMPÉTITIVITÉ

La mise en place du nouveau crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i), qui est applicable sur les dépenses en matériel de fabrication et de transformation, le matériel informatique et les progiciels de gestion, le maintien du crédit d’impôt pour encourager l’acquisition de matériel de fabrication et de transformation (CII) ainsi que la prolongation de la période d’admissibilité au congé fiscal pour les grands projets d’investissements de plus de 100M$ jusqu’au 31 décembre 2024, sont somme toute de bonnes nouvelles pour améliorer la productivité et les compétitivité des entreprises québécoises.

« Au chapitre de la compétitivité, l’Association regrette cependant de ne rien retrouver dans ce budget au sujet du fléau des « Chauffeurs inc. » dans le cadre des mesures de lutte contre l’évasion fiscale et l’évitement fiscal décriés par son industrie dans le cadre des consultations prébudgétaires de janvier dernier » conclut le pdg de l’ACQ.

Pour de plus amples détails, vous pouvez consulter :
http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2020-2021/fr/index.asp

Contenu exclusif aux membres

Pour consulter ce contenu, vous devez être membre de l'Association du camionnage du Québec et vous connecter à votre compte. Vous n'êtes pas encore membre?

Découvrez tous les avantages de devenir membre de l'ACQ.Se connecter

Articles récents

Publicité
banniere Location Brossard MAI-JUIN 300x250banniere Location Brossard MAI-JUIN 300x250
Publicité
ACQ_768x90ACQ_320x100